Rouen, Le Havre, Honfleur, Caen, Deauville, Trouville…

avec Cyril Devès

du mercredi 3 au lundi 8 juillet 2024

 L’impressionnisme est né en 1873 grâce à Claude Monet, auteur d’Impression, soleil levant, l’œuvre manifeste de cette esthétique de la rapidité et du flou. Le goût des artistes pour des sujets réalistes ou de plein-air est une esthétique qui célèbre la modernité. À l’occasion de la date anniversaire de la première exposition impressionniste dans l’atelier du photographe Nadar, le musée d’Orsay lance une incroyable exposition autour de celle-ci. Une occasion de fêter ensemble ce mouvement et d’aller d’expositions en lieux emblématiques. Une manière de questionner les apports de ce mouvement dans l’histoire de l’art mais surtout de vivre une expérience sensorielle.

Rouen, Musée des beaux-Arts, section impressionnisme et Expo « Whistler, l’effet papillon »

Retour sur ce dandy au style singulier et à l’aura magnétique qui fait figure d’intercesseur entre les différents mondes artistiques (pictural, musical, littéraire). La fascination profonde qu’il exerce sur les artistes européens est à la source de cette exposition qui entre en dialogue avec certaines pièces majeures d’artistes qui se sont imprégnés de son travail, en interrogeant la façon dont il a modelé les imaginaires et les sensibilités.

Le Havre, collection permanente du MUMA et Expo « Normandie (1840-1890). Un dialogue pionnier entre les arts »

Terrain d’expérimentation pour les peintres du plein air, la Normandie a aussi joué un rôle décisif dans les débuts de la photographie. Chefs-d’œuvre de la peinture (Boudin, Pissarro, Monet, …) et de la photographie (Warnod, Le Secq, Ruskin, Le Gray…) se répondent dans cette exposition qui fait de la Normandie le lieu idéal pour mesurer l’influence réciproque des arts.

Enregistrant le riche patrimoine normand, la photographie permet d’en mesurer toute l’importance mais aussi la fragilité. Elle suit la transformation des côtes par l’architecture balnéaire et l’arrivée de riches estivants, recherche le pittoresque des campagnes, s’attaque aux scènes de genre et aux vues maritimes affirmant très clairement ses ambitions artistiques.

Cabourg, « la Villa du temps retrouvé »

Située au cœur de la Ville de Cabourg, « la Villa du Temps retrouvé » est un lieu consacré au patrimoine de la Côte fleurie, à l’imaginaire de Marcel Proust et aux cultures de la Belle Époque. Une Villa pour mieux comprendre ce temps suspendu entre deux siècles, entre deux guerres, entre deux mondes, un temps déjà moderne mais pas encore contemporain, qui avait Paris pour centre du monde l’hiver, et les stations balnéaires, l’été.

Musée des Beaux-Arts de Caen, Expo « Le spectacle de la marchandise, Art et commerce, 1860-1914 »

La révolution commerciale du XIXe siècle transforme la ville. Les artistes sont les témoins privilégiés de ces bouleversements économiques, visuels et sociaux et leurs œuvres traduisent l’animation incessante des rues marchandes.

Musée Boudin à Honfleur : Expo « En compagnie d’Eugène Boudin (1824 -1898). Entre Côte de Grâce et Côte Fleurie, à l’aube de l’impressionnisme »

Cette exposition s’intéresse à « l’enfant du pays » qui fait le lien entre l’École de Barbizon et les impressionnistes : Eugène Boudin (1824-1898). Peintures, dessins, lettres et documents révèlent ses recherches esthétiques, ses amitiés artistiques, ses contributions et mettent en relief la place du littoral augeron dans l’éclosion du mouvement impressionniste. Une exposition qui coïncide également avec le bicentenaire de la naissance de cet artiste.

Deauville, Les Franciscaines, Expo « Mondes flottants, du Japonisme à l’art contemporain »

Trouville-sur-Mer, Musée Villa Montebello, Expo « Augustin Rouart en son monde, avec Julie Manet, Berthe Morisot, Maurice Denis… »  

Né dans une famille d’artistes et de collectionneurs, élève de Corot, lui-même grand collectionneur, Augustin Rouart réussit à se départir de l’art impressionniste pour créer son style propre. Ce qu’il aura retenu des impressionnistes, ce n’est pas la touche mais le sentiment de liberté et l’expression d’un art bien ancré dans son temps et empreint de modernité.

Le prix du voyage, basé sur 20 participants minimum, s’élève à 1.760€ par personne. 
Selon les tarifs des prestataires et taxes au 05/04/2024
Il comprend : Le transport en TGV seconde classe LYON / ROUEN / LYON

  • Le 03/07/2024 Départ de Lyon Part Dieu à 09h30 – Arrivée Rouen 13h17
  • Le 08/07/2024 Retour de Rouen à 16h44 – Arrivée Lyon Part Dieu à 20h30

L’hébergement de 5 nuits en hôtels 3* : 1 nuit à Rouen et 4 nuits à Trouville, petits déjeuners et taxes de séjour inclus,

La mise à disposition d’un autocar : jour arrivée au jour de départ

Les repas suivants : dîners du 03, 04 et 07/07 avec eau minérale incluse

Les déjeuners du 04,05,06,07 et 8/07 eau minérale et café inclus

Les entrées aux sites sélectionnés par Cyril Devès

La visite guidée de Honfleur et une balade en bateau (1h30 environ)

L’assistance culturelle de Cyril Devès

Les services d’un accompagnateur membre de notre Association 

Les audiophones

Il ne comprend pas en particulier : les repas et boissons autres que ceux indiqués, le supplément pour chambre individuelle 290€, les assurances voyage (nous consulter) le supplément si nombre de participants inférieur à 20 (entre 19 et 15 personnes :  supplément de 100€)  les extra, pourboires et dépenses d’ordre personnel.

Tenant compte de l’exigence de nos prestataires nous vous remercions de bien vouloir répondre à cette offre avant le 30 avril 2024.

 Les MUSES Voyageuses, 100 B Cours Lafayette, 69003 LYON

Mail : contact@lesmusesvoyageuses.fr